Bouquins

The Book of Ivy & The Revolution of Ivy de Amy Engel

J’avoue, j’étais très sceptique face à l’engouement quasi-unanime sur la duologie d’Amy Engel, The Book of Ivy. D’autant plus que le pitch, basé sur une histoire d’amour, n’est pas forcément ma tasse de thé. Dans un monde dévasté, une ville survit : à sa tête le Président Lattimer instaure un système de mariage arrangé. Ivy Westfall, héritière de la famille opposante au pouvoir, va se voir attribuer un mari, le fils du Président, le fameux Bishop. Endoctrinée par les siens, elle se destine à tuer son mari pour prendre le pouvoir. Evidemment, je pense que ce n’était pas forcément un suspense incroyable, Ivy va s’attacher à Bishop.

Globalement, j’ai bien aimé cette série. Le monde qu’on nous propose est plutôt intéressant, l’organisation de la ville qui résiste dans un monde hostile est sympathique. Ivy essaie de faire ses propres choix, réfléchir par elle-même et évoluer. Bishop est attachant, lui aussi essaie de sortir du sillon de son propre père. MAIS. Je trouve qu’il y a de nombreux défauts. Ce monde dévasté est à mon sens sous-exploité, on est loin d’en savoir beaucoup. A peu près autant que les personnages. J’aurais bien aimé qu’on s’attarde plus sur ce qui a conduit le monde à sa destruction et à la survie des humains, c’est trop survolé pour moi. Bien qu’Ivy grandisse, je l’ai trouvé chiante plusieurs fois. Elle change d’avis tout le temps (surtout dans le deuxième tome). Bishop est beaucoup trop parfait et patient avec elle. Les personnages secondaires, bien que très présents, sont assez sous-exploités et c’est bien dommage, il y avait de bonnes idées.

Je ne pourrais dire quel tome j’ai préféré. Dans le premier, on se concentre sur le mariage. Le second prend une tournure différente avec des nouveaux personnages, on en apprend un peu plus sur certains événements. Mais je ne vous en dirai pas plus pour éviter de spoiler. J’ai bien aimé la fin de cette duologie, même si elle était un peu facile, c’était ce qu’il y avait de plus satisfaisant pour moi.

Une bonne lecture facile, rapide et agréable sur le moment mais que je vais vite oublier je pense.


The Book of Ivy de Amy Engel, Lumen, 15€
The Revolution of Ivy de Amy Engel, Lumen, 15€

Publicités

6 réflexions au sujet de « The Book of Ivy & The Revolution of Ivy de Amy Engel »

      1. Oui ça m’arrive souvent ça et on est souvent déçu c’est chiant haha ! Moi ça me la fait avec Phobos j’ai pas trouvé ça ouf même si c’était sympa à lire 🙂

        J'aime

  1. Pour ma part j’ai beaucoup aimé. Que se soit au niveau du contexte politique ou environnementale. Après je ne lis pas souvent de romance et je l’ai trouvé très douce. Mais c’est vrai que Bishop donne l’impression de ne pas avoir de personnalité du fait qu’il laisse tout passer à Ivy. J’ai préféré le premier. J’ai trouver le second beaucoup plus plat.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s