Bouquins

La tour de Cécile Duquenne

J’ai entendu parlé de ce livre un peu partout sur la blogobookosphère. Par un soir de non-fatigue sous la couette, j’ai attrapé ma liseuse et j’ai démarré La tour de Cécile Duquenne. Un très court roman que j’ai donc lu d’une traite et me voilà assez mitigée. Nous autres chers lecteurs suivons une jeune femme (je pense qu’il serait mentir de vous donner son prénom puisque je l’ai oublié et qu’honnêtement on s’en fiche totalement) qui se réveille dans la bouillasse. Vite, elle se rend compte qu’elle n’est pas seule et que pour survivre elle doit monter tout en haut de cette mystérieuse tour dont elle semble être prisonnière. Chaque nouvel étage renferme un nouveau piège. Un pitch plutôt sympathique, bien que cela puisse faire une redite avec les autres Labyrinthes & co, qui m’a plutôt accrochée sur le moment. Mais après quelques jours de repos, je crois bien à mon grand regret que ce fut une lecture décevante.

Tout d’abord, les personnages ne sont pas très approfondis. L’héroïne ne m’a pas émue pour un sous, encore moins quand elle parle de son passé. Nos autres protagonistes ont malheureusement subit le même traitement de surface et ne s’épanouissent pas vraiment. La plus grande partie de ma déception vient de la fin. J’ai un peu cette impression désagréable de « Je ne sais pas comment finir, ça ça passera » et pourtant je suis persuadée que l’auteure avait sa fin depuis le début. Mais c’était un peu simpliste et prévisible. Parlons des choses positives. J’ai bien aimé l’écriture qui est très fluide et efficace tout comme les infos sur l’intrigue qui se distillent doucement tout au long de l’histoire. Même si les personnages m’ont parus fades, j’ai apprécié de voir des liens entre eux se tisser et resurgir du passé. Ce livre a été écrit en 3 jours dans le cadre d’un concours, alors peut-être peut-on lui pardonner ses imperfections et lui laisser sa chance en passant un petit moment divertissant ? J’ai tout de même globalement passé un bon moment, ma déception vient du sentiment de ne pas en avoir eu assez.


La tour de Cécile Duquenne, Voy’el, 12€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s