Bordel·Bouquins

Tag #2 : Les choix impossibles de PKJ

Deuxième tag sur le blog, organisé par les éditions PKJ : j’ai nommé Les choix impossibles !

1) Votre livre préféré n’existe pas OU vous n’avez pas de coup de cœur pendant 3 ans.

Pas facile (Oui je viens de comprendre le principe du tag). Je n’ai pas un seul livre préféré donc je dirai « mon livre préféré » n’existe pas. Parce que 3 ans c’est long sans coup de cœur. Un truc à te dégoutter de la lecture.

2) Conseiller un livre OU se faire conseiller un livre.

Alors étonnement, j’ai envie de me faire conseiller un livre. Ça me change du boulot à la librairie où je conseille. Et quand on est dans le domaine du livre, les gens ont tendance à ne pas oser vous en conseiller, ce qui est dommage !

3) Hunger Games OU Le labyrinthe.

Hunger Games comme je n’ai pas encore fini Le Labyrinthe. Mais j’avais moyennement aimé (lu lors du marathon).

4) Corner une page de son livre OU casser le dos.

Corner une page sans hésiter ! Je ne supporte pas les dos cassé de mes livres. C’est pas joli dans la bibliothèque !

5) Un cliffhanger à la fin d’un premier tome et ne pas pouvoir lire le T2 avant 1 an OU un livre avec une fin ouverte qui n’aura jamais de suite.

Aucun des deux ne me gênent vraiment. J’aime assez les fins ouvertes quand c’est bien fait, et attendre 1 an pour avoir une suite c’est assez courant. Il y a tellement de choses à lire ! Au pif, je choisis une fin ouverte.

6) Un roman adapté en film/série OU un roman non adapté.

Un roman adapté. On peut toujours choisir d’aller voir ou non, chacun fait comme il le souhaite ! Et si c’est une bonne adaptation, c’est banco.

7) Un livre génial avec une couverture moche OU un livre passable avec une couverture géniale.

Un livre génial avec une couverture moche. Comme tout le monde (ou presque), je suis attirée par une jolie couverture évidemment. Mais si c’est tout nul, je vois pas l’intérêt d’avoir une jolie couverture. Alors tant pis, un emballage moche avec une histoire géniale, ça me va.

8) Se faire spoiler un livre OU ne jamais avoir la suite.

Se faire spoiler. Même si je déteste ça. Mais ne jamais avoir la suite est trop cruel. J’aurais toujours l’expérience de la lecture même si je connais l’histoire, ses tenants et ses aboutissements.

9) Ne jamais pouvoir parler d’un super livre OU ne lire que des livres nuls pendant 2 mois.

Ne jamais pouvoir parler d’un super livre. Parce que 2 mois de livres nuls, c’est trop long. Je tiendrais donc ma langue et garderais ce livre génial que pour moi (je suis sûre de l’avoir déjà fait en plus !)

10) Rencontrer un auteur que vous aimez pour qu’il vous parle de son prochaine livre OU pouvoir livre ce prochain livre un an avant tout le monde, sans rencontrer l’auteur.

Rencontrer l’auteur. J’ai souvent l’occasion de lire des livres avant leur sortie et l’euphorie du privilège passe au bout d’un certain temps. Une rencontre est toujours intéressante, qu’elle se passe bien ou mal !

11) Faire un photo avec un auteur OU se faire dédicacer un livre par cet auteur.

Une dédicace. Je ne suis pas photo, ça m’est égal d’avoir la tronche d’un auteur avec la mienne.

12) Lire une série géniale d’une traite sans plus jamais y avoir accès après OU attendre 2 ans entre chaque tome de cette série.

Attendre 2 ans entre chaque volume. J’ai tellement eu l’habitude d’attendre que ça ne me gêne pas. Et même quand j’adore une série, je lis rarement d’une traite toute l’oeuvre. Puis il y a tellement de livres à lire en attendant !

13) Un livre triste OU un livre qui fait peur.

Un livre triste. Je suis toujours beaucoup plus touchée quand c’est une histoire tristoune. Attention, pas de roman tire-larmes. Et à vrai dire, je ne suis pas vraiment effrayée en lisant un livre qui est censé faire peur. Je ne suis pas sûre que ça soit déjà arrivé.

14) Un livre avec un prologue OU un livre avec un épilogue.

Un prologue sans hésiter. Ça introduit l’histoire de façon plutôt chouette. Et quand on est déçu d’un épilogue, ça remet parfois tout le livre en cause…

15) Ne pas pouvoir acheter de livres pendant 6 mois OU avoir une panne de lecture de 6 mois.

Zéro achat pendant 6 mois. J’ai largement de stock, puis il y a les bibliothèques. Et je peux toujours m’en faire offrir. Une panne de lecture de 6 mois, c’est tellement long !

C’est terminé, on s’arrête là. Je sais, j’arrive un peu après la bataille mais vous me pardonnerez. Hein ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s