Bouquins

Je suis là de Clélie Avit

Oui oui, je ne lis pas d’histoire d’amour en général. Je n’aime pas ça. Mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, pas vrai ? Après avoir lu Je suis là de Clélie Avit, serais-je donc une imbécile ? J’évite en général de vous parler de livres que je n’ai pas aimés, mon but n’est pas de descendre un roman, ça ne m’intéresse pas. Mais en ce moment, mes lectures ne m’enthousiasment pas assez pour en faire les éloges. Même si je n’aime pas un livre, je peux aisément voir ses qualités et comprendre pourquoi il plaît à d’autres. Là je ne vois pas. Oui, je suis presque en colère.
Voyons d’abord de quoi parle ce livre. Elsa est dans le coma suite à un accident alpin. Son corps ne répond plus mais elle peut entendre et sentir les présences autour d’elle. Malheureusement personne ne s’en rend compte. Un jour comme tous les autres pour Elsa, un jeune homme (Thibault) rentre dans sa chambre un peu par hasard. Ils vont s’attacher l’un à l’autre sans pour autant ne s’être jamais vraiment parlé.

Déjà j’ai un problème avec l’histoire. Ça me parait totalement invraisemblable. On ne tombe pas amoureux comme ça. Dans le cas d’Elsa et Thibault, on tombe amoureux d’une éventuelle projection de la personne qu’on imagine qu’elle puisse être. Je ne vois pas comment Thibault peut développer des sentiments pour une personne qui ne lui a jamais parlé et qu’il ne connait pas (non, lire un résumé de l’accident d’Elsa et avoir échangé 10mn avec ses potes, je n’appelle pas ça connaitre). Mais bon OK admettons, disons que je suis hermétique au coup de foudre.
Autre petit problème, j’ai trouvé ça très malsain. Evidemment, c’est une histoire d’amour donc Elsa tombe sous le charme de Thibault. Bien. Mais si ce n’était pas le cas ? Si elle était coincée dans ce corps sans pouvoir dire à Thibault que non, elle ne veut pas qu’il l’embrasse, elle ne veut pas de ses câlins ? Vous connaissez la vraie histoire de Blanche-neige ? Cette belle histoire d’amour qu’on a essayé de me vendre est à la limite du glauque pour moi.
Enfin, malgré l’aspect intéressant du sujet sur le coma et les limites des connaissances que la médecine peut avoir sur ce phénomène, je regrette sincèrement l’absence de sources sur les éventuelles recherches. Je suis incapable de savoir si cela est véritablement possible, si la médecine a écarté ce scénario. Tout comme je suis incapable de savoir si l’auteure s’est renseignée ou non, si cela sort complètement de son imagination.

Non je n’ai pas aimé, non c’est n’est pas grave, oui je m’y attendais. J’ai toujours Les messagers des Vents du même auteur dans ma PAL que je découvrirais avec plaisir.


Je suis là de Clélie Avit, Le Livre de poche, 7€10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s